Mecha Zero

Présentation
Guide des Episodes
Personnages
Mechanics
Organisations
Bases et Colonies
Génériques
Visuels DVD
Autres Articles

Code Geass R2
Eureka 7
Evangelion
Fafner in the Azure
Full Metal Panic!
Gundam SEED Destiny
Gundam 00
Gurren-Lagann
RahXephon
» Liste Complète


Fans Works
Forums
Top Sites
T'Chat
Téléchargements


Accueil
Jukebox
Equipe / Contact
A Propos...

Résolution 1024*768px min.
Votez pour mon site


 Réalisation  Mitsuo Fukuda  Nb. Episodes  50
 Production  Sunrise / Beez  Sortie Japon  Octobre 2002
 Musiques  Sahashi Toshihiko  Sortie USA  Avril 2004
 Chara Design  Hisashi Hirai  Sortie France  Juin 2005


    "Ere Cosmique, année 70. Les relations se sont envenimées entre la Terre et ZAFT. Suite à la tragédie de la Saint Valentin Sanglante, les tension initiales dégénèrent rapidement en conflit militaire de grande envergure.
    Alors que tous prévoyaient une victoire des forces fédérales terriennes, numériquement supérieures, les faits allaient démontrer le contraire. Onze mois après le début des hostilités, le conflit s'est enlisé en statu-quo."

    Kira est un jeune garçon, qui vit avec ses amis sur la colonie d'Heliopolis appartenant au territoire neutre d'Orb. Etant justement neutre, ils détestent la guerre, mais ne s'en soucient pas forcément. Jusqu'au jour où ZAFT apprend que l'Alliance Terrestre a construit de nouvelles machines de guerre sur cette colonie neutre.
    Un jour comme un autre, la colonie se fait attaquer. C'est avec les évènements qui suivent que Kira pilote l'un des Mobiles Suit, qui étaient justement l'une des nouvelles machines secrètes de l'Alliance Terrestre, pour protéger ses amis. Mais contrairement à ses amis qui sont des Naturels, Kira est un Coordinateur, comme les soldats et la population de ZAFT, il prendra très vite en main la nouvelle machine.
    La suite fera que Kira sera involontairement aux côtés des Forces Terrestres, à bord du vaisseau de guerre Archangel, et enlisé dans la guerre, devant se battre contre ZAFT et plus particulièrement contre Asran, son ami d'enfance qui est aussi un Coordinateur. Leur rencontre pendant la bataille sur Heliopolis les a tous les deux troublés.

    Mais les évènements feront qu'à la fin de la série, rien ne sera pareil qu'au début, et c'est justement les retournements de situation tout au long des 50 épisodes qui feront que Gundam SEED est tout bonnement génial !



    Sur les 50 épisodes, il y a 4 génériques d'ouverture, tous au son différent, et tous superbes à écouter. On note tout d'abord Invoke de T.M. Revolution, puis Moment de Vivian or Kazuma, et enfin Believe et Realize de Nami Tamaki.
    Quant aux génériques de fin,
le premier, Anna ni issho datta no ni de See-Saw, est très entraînant, mais aussi très stressant ! Oui car lorsqu'on entend le début du générique, on sait que la fin de l'épisode est proche, et mon dieu que c'est stressant de se dire qu'il va falloir attendre le prochain épisode pour savoir la suite ! Le second générique, River de Tatsuya Ishii,  est beaucoup plus calme, et s'adapte très bien aux conditions des derniers épisodes. Enfin, le troisième, intitulé Find The Way de Mika Nakashima, est sans doute le meilleur, avec sa mélodie très douce.
    Enfin, à chaque épisode on a le droit à des oeuvres musicales extraordinaires, réalisés par Sahashi Toshihiko, s'intégrant à l'ambiance de certains passages, nous mettant encore plus dans l'ambiance, ou encore des titres tels que Meteor de T.M. Revolution et Akatsuki no Kuruma de Yuuka Nanri. Et surtout, n'oublions pas les fameuses chansons de Lacus (Rie Tanaka), une jeune fille de PLANT à la voix magnifique, avec par exemple Shizukana Yoru Ni que nous entendrons souvent, surtout dans les premiers épisodes, ou encore Mizu no Akashi.

    Les interprètes japonais des personnages ont été vraiment bien choisis ! Ils jouent à merveille le rôle de leur personnage respectif, naviguant entre joie, tristesse, et émotions. Mentions spéciales à Soichiro Hoshi, le seiyû de Kira, Houko Kuwashima, qui joue à la fois Flay et Natale en arrivant à créer deux voix vraiment différentes, et bien entendu Rie Tanaka qui joue le rôle de Lacus.
    Mais ce qui peut faire la force de Gundam SEED en France, c'est aussi sa Version Française, de très bonne qualité. Beez, l'éditeur de la série en France, a su trouver les bons interprètes, sauf peut être pour Kira, où Thierry Bourdon ne parvient pas assez à s'investir dans le rôle du héros, manque fort d'émotions. C'est d'ailleurs le seul reproche possible à cette VF, qui manque peut être de punch, mais qui reste hautement écoutable.



    Gundam SEED est sorti en 2002 au Japon. Son succès fut tel que la série s'importa d'abord aux Etats-Unis, puis en Europe et notamment en France. Personne n'a pu échapper à Gundam SEED, et comment !
    Lorsqu'on regarde pour la première fois cette série, deux cas possibles s'imposent :
    - Soit vous ne connaissiez pas la série Gundam auparavant, alors dès les premiers épisodes, Gundam SEED vous accroche immédiatement.
    - Ou bien, grand connaisseur de la saga Gundam, Gundam SEED ne vous enchentera pas tout de suite, vu que dans les premiers épisodes, certains personnages et Mobiles Suit sont fortement inspirés des précédents opus.

    Mais c'est lorsque toute l'histoire et l'intérêt de Gundam SEED intervient, et surtout la découverte petit à petit de chaque personnage, tous différents les uns des autres qui évolueront au fil des évènements, que la série nous envoûte, connaisseurs comme novices de la saga Gundam.
    D'abord le Scénario est très accrocheur, il y a toujours un retournement de situation qui nous donnera envie de voir le prochain épisode, l'histoire ne contient pas d'incohérences, et est pleine de morale et de leçon de vie, comme nous en aurions bien besoin.


    Quant aux Mobiles Suit et Vaisseaux, bien que certains soient inspirés des autres séries Gundam, il n'en est pas moins qu'ils sont eux aussi tous bien différents les uns des autres, certains plus ou moins puissants. Et surtout, les Mobiles Suit ne sont que des instruments, et ne prennent jamais la place des personnages.
    Les combats, qui ont d'abord lieux dans l'espace, puis sur Terre, sont agréables à suivre, on se demande toujours qui aura le dessus sur l'autre, surtout lorsque Kira devra affronter Asran, mais aussi Yzak, qui devient presque incontrôlable en combat, ou encore les versus entre Mu La Fraga et Raw Le Creuset.


    Pour conclure, Gundam SEED est une série inévitablement inévitable ! Les voix des personnages sont bien sûr meilleures en japonais, mais les voix françaises collent tout de même bien aux personnages et sont agréables à écouter.
    La série a été diffusée dès Septembre 2005 en France sur la chaine MCM, et les DVD sont disponibles. Et elle a tellement bien marchée au Japon et aux Etats-Unis qu'après avoir été élue Meilleur Anime de l'année en 2003, une suite a vu le jour : Gundam SEED Destiny.


Article rédigé par MaxX.